Qu'est-ce que l'eau potable ?

L’eau qui est fournie par le réseau de distribution doit être conforme aux limites de qualité fixée par la réglementation.

eau potable1

Les limites et les références de qualité sont fixées par le décret 2001-1220 du 20 décembre 2001 relatif aux eaux destinées à la consommation humaine. Ce décret correspond à la transposition de la directive européenne 98/83/CE du Conseil du 3 novembre 1998.

eau potable2

Lorsque la limite de qualité est dépassée, l'eau est déclarée non potable.

L'eau potable est celle qui est distribuée dans les réseaux de distribution d'eau potable et que l'on prélève au robinet. Elle fait l'objet d'un suivi rigoureux de la part des services de l'Etat chargés de la santé publique. Les résultats d'analyse doivent être affichés en mairie et le maire est responsable de la qualité de l'eau distribuée.

Qui gère l'eau potable ?

Les communes ou les groupements de communes qu'elles ont constitués (syndicats). Ces collectivités ont en charge la distribution de l'eau potable. La gestion de ce service se fait :

  • soit par la collectivité elle-même, par l'intermédiaire de son service technique; la gestion est en régie
  • soit par une société privée, il s'agit alors d'un affermage ou d'une concession.

On distingue deux parties dans les unités d'exploitation :

La production d'eau potable qui consiste à mobiliser les ressources, à les traiter le cas échéant, puis à les transporter sur le lieu où elles seront distribuées.

La production d'eau potable
La distribution d'eau potable qui débute à l'aval du château d'eau et dont le réseau s'étend jusque chez l'abonné.
La distribution d'eau potable
 

Quels sont les besoins en eau potable ?

En France, le consommateur utilise en moyenne 150 litres d'eau par jour.

Voici quelques ordres de grandeur de consommation domestique :

  • un lave-linge consomme entre 80 et 160 litres,
  • une douche consomme environ 45 litres,
  • une chasse d'eau consomme environ 10 litres.
  • un lave-vaisselle consomme environ 20 litres.

A ces besoins s'ajoutent ceux :

  • des industries, commerces, artisanats, agriculture...
  • des installations ou établissements collectifs tels qu'hôpitaux, écoles, équipements sportifs, espaces publics…

Le choix de la ressource

L'eau potable est produite à partir d'eaux brutes, superficielles ou souterraines. Les eaux souterraines sont généralement de meilleure qualité que les eaux superficielles.

Le choix de la ressource s'effectue en fonction du couple quantité/qualité/sécurité. On prend en compte :

  • la disponibilité des ressources (y a-t-il une nappe ou un cours d'eau capable de fournir des débits nécessaires à la satisfaction des besoins?)
  • la qualité des ressources ; il est évident qu'on utilise en premier lieu les ressources les moins polluées pour la production d'eau potable.
  • la sécurité de l'approvisionnement ; il est nécessaire de prévoir une “substitution” en cas d'indisponibilité d'un point d'eau par maillage (y compris entre collectivités).

Les problèmes les plus fréquemment rencontrés dans les eaux brutes sont :

eau potable5

eau potable6

Protection des ressources

Afin de protéger les ressources utilisées pour la production d'eau potable, un outil réglementaire a été mis en place. Il s'agit des périmètres de protection.

En effet, les eaux brutes qui ne sont pas toujours protégées naturellement (qui sont vulnérables au ruissellement, à l'infiltration et sont la cible de rejets directs, etc.), nécessitent une protection. Celle-ci est réalisée par la mise en place de “périmètres” dans lesquelles les activités sont limitées. Ils concernent les eaux souterraines comme les eaux superficielles.

Le périmètre de protection immédiat est une aire clôturée autour du captage.

Le périmètre de protection rapproché est une zone dans laquelle certains types d'activités sont interdits (industries, productions agricoles).

Le périmètre de protection éloigné peut être défini dans certains cas, afin de compléter la protection du point d'eau.

La délimitation des périmètres et les contraintes vis-à-vis des activités font l'objet d'un arrêté préfectoral après enquête publique.Cet arrêté doit être suivi des travaux de “mise en conformité” (acquisition, clôtures, drainage ...)

eau potable7

Mobilisation des ressources

Les eaux souterraines

Les eaux souterraines peuvent être captées de différentes manières suivant leur origine.

Il peut s'agir de puits ou de forages pour les eaux issues de nappes phréatiques ou profondes, ou de captage de sources pour les eaux qui émergent naturellement.

Les ouvrages sont équipés de pompes qui relèvent l'eau à la surface et l'envoient dans la station de traitement, le château d'eau ou le réseau de distribution.

eau potable8eau potable9

Les eaux superficielles

Les prises d'eau de surface peuvent être situées sur des cours d'eau ou dans des retenues naturelles ou artificielles, destinées notamment à couvrir les besoins en eau potable d'une collectivité. Elles sont mises en place le plus souvent à l'amont des villes, là où la qualité de l'eau n'est pas encore dégradée par les rejets. L'aménagement consiste en un ouvrage équipé de pompes destinées à transporter l'eau vers la station de traitement et de grilles constituant un écran contre les corps flottants (bois, feuilles…).

eau potable10

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Offcanvas Module

Our themes are built on a responsive framework, which gives them a friendly, adaptive layout