Patrimoine et tradition de l'utilisation de l'eau

Indispensable à la vie quotidienne, l'eau a de tout temps été associée aux actes traditionnels de la société, qu'elle soit rurale ou urbaine. L'architecture, l'organisation des fonctions de la maison, du village ou de la ville ont été marquées par cette permanence de l'eau depuis l'antiquité.

Le point d'eau est souvent à l'origine de l'implantation humaine, modelant l'habitat et sa répartition et la vie sociale et productive. Il sera parfois objet de conflit. Sources, abreuvoirs, puits, seront les lieux autour desquels s'organiseront les liens sociaux et les activités domestiques et, dans la France traditionnelle, puits et fontaines, marquent encore une halte dans le paysage.

Les édifices urbains, fontaines ou jeux d'eau, ont rythmé la vie sociale des collectivités durant de longs siècles, déployant les fastes de l'eau prestige.

Lieux privilégiés de rendez-vous, tout comme le lavoir, qui fut

prétexte saisonnier à étaler vie familiale, train de vie, richesses et pauvretés.

L'eau fut aussi, des siècles durant, objet de croyances populaires mettant en scène des rites sociaux et initiatiques de passage, à l'occasion de la naissance ou de la mort.

Ces vieilles traditions inspirées par l'eau, dont quelques traces subsistent dans nos petites villes et dans nos campagnes, soulignent leur personnalité et les identifient à leur passé.

Quant aux métiers liés à l'eau, meuneries, scieries, hydro-électricité, clouteries, petites usines de tissage ou de mécanique, distilleries, activités de flottage du bois, etc, bon nombre d'entre eux se sont transformés au gré du progrès, des techniques et des impératifs économiques.

L'eau fait partie intégrante de la personnalité de nos villages dans la consonnance des toponymies.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Retour en haut

Offcanvas Module

Our themes are built on a responsive framework, which gives them a friendly, adaptive layout