Les données sur l'eau et les milieux aquatiques

Des résultats positifs démontrent que les efforts mobilisés depuis 30 ans sur les traitements de la pollution domestique et industrielle (pollution dite “classique”) portent leurs fruits (gain de 10 points en 4 ans). Ils restent insuffisants sur certains secteurs très localisés (quelques très petits cours d’eau de plaines calcaires de Lorraine et de la plaine d’Alsace), pour lesquels la qualité de l’eau peine à s’améliorer.

Patrimoine et tradition de l'utilisation de l'eau

Indispensable à la vie quotidienne, l'eau a de tout temps été associée aux actes traditionnels de la société, qu'elle soit rurale ou urbaine. L'architecture, l'organisation des fonctions de la maison, du village ou de la ville ont été marquées par cette permanence de l'eau depuis l'antiquité.

L'eau et la vie : l'eau est indispensable aux êtres vivants

Avec de telles origines, la vie est restée en état de dépendance étroite avec l'eau : elle est indispensable à la croissance et à la subsistance de toute vie végétale ou animale et pour l'homme. Comme les animaux et les plantes, notre corps est constitué d'eau plus que de tout autre élément.
Un embryon humain de 3 jours est formé de 97% d'eau. Chez un nourrisson, l'eau représente 75% du poids, alors qu'un homme adulte est constitué d'environ 65% d'eau.

L'eau est à l'origine de la vie

Lors de sa formation, il y a environ 5 milliards d'années, la terre était entourée de gaz à très haute température, parmi lesquels de l'oxygène et de l'hydrogène. Les deux gaz se sont combinés pour former de l'eau sous forme de vapeur. En se refroidissant, de gigantesques masses nuageuses se sont formées. Il a ensuite plu pendant des millénaires. L'eau a rempli les creux, les plis de l'écorce terrestre, jusqu'à recouvrir les trois quarts de sa surface. Depuis, la quantité d'eau présente sur terre est constante.

Décharges d'ordures ménagères et de déchets industriels

Chaque habitant produit en moyenne 1 kg de déchets ménagers par jour qui contiennent de 45 à 50% de matière organique. Malgré le développement de nouvelles techniques d'élimination (tri, récupération, recyclage, incinération, compostage etc.) la mise en décharge est encore fréquente.
La réglementation exige que les déchets industriels les plus dangereux soient traités dans des centres spécialisés. Les autres déchets sont également le plus souvent mis en décharge.

La collecte de la pollution

Le réseau d'égouts urbains, état des lieux

orsqu'elles sont rejetées par des habitations agglomérées, les eaux usées sont prises en charge par un assainissement collectif, équipement indispensable à la salubrité publique en zone urbaine.
Il comprend un dispositif de collecte et d'évacuation des eaux résiduaires, le réseau d'égouts, qui aboutit au dispositif de traitement, la station d'épuration. Aux eaux usées domestiques s'ajoutent les eaux collectives rejetées par les hôpitaux, commerces, écoles...

L'eau et la pollution : les conséquences et comment améliorer la situation

Réparties sur de grandes surfaces, ces pollutions sont importantes mais difficiles à quantifier. Des actions spécifiques sont à engager pour réduire leurs impacts.

Chacun d'entre nous est en partie responsable de la pollution de l'eau, quand il l'utilise directement et quand il consomme des produits agricoles et industriels.

Les familles utilisent l'eau pour la boisson et la cuisine et la polluent par les toilettes (W-C), la salle de bain, la lessive et le lavage. Pour ces usages domestiques, l'eau est associée à des savons, des poudres à laver qui ajoutent encore à la pollution.

L'assainissement autonome

Il est adapté à l'épuration des eaux usées des habitations individuelles ou d'un petit groupe d'habitations. Il se compose d'une fosse septique suivie d'un épandage souterrain constitué d'un réseau de drains.

Cette fosse, le plus souvent préfabriquée, a un volume de 3 à 4 mètres cubes, elle est dite “fosse toutes eaux” et reçoit les eaux ménagères (cuisine, salle d'eau) et les eaux vannes (WC).

Elle ne doit en aucun cas recevoir les eaux de gouttière. Elle assure, par fermentation anaérobie (en l'absence d'oxygène) un début d'épuration qui va se poursuivre dans le sol.

S'abonner à ce flux RSS

Offcanvas Module

Our themes are built on a responsive framework, which gives them a friendly, adaptive layout